Folie Collective, ep.02

 

Prison

Prison

 

« Il faudrait franchir le cap de facebook et expliquer a tous ceux qui n’ont pas eu le temps ou les moyens de savoir : aux citoyens/nos proches que ce sytème capitaliste nous détruit que les politiques nous manipulent et que les médias nous mentent,que des élites veulent un nouvel ordre mondial et qu’ils se rassemblent en secret, qu’ils se nommment bildeberg, le siecle, qu’ils contolent les médias, les banques […] »

Bib le Rasta

« […] Moi par principe je me méfie de tout, et en particulier des gens qui ont le potentiel pour transformer notre planète en goulag géant (je ne dis pas qu’ils en ont le pouvoir ou les moyens juste par prudence, mais je n’en pense pas moins). J’en ai tellement lu et entendu sur ces groupuscules du mal qui détiennent les 3/4 des richesses mondiales (au bas mot) qu’il n’y a plus de place logique dans mon cerveau pour leur coller une étiquette « supercherie ». »

Toutouille

Beaucoup de gens pensent […] Les médias nous mentent … […] Ils veulent un nouvel ordre mondial . […] Les juifs controlent les médias […] Et ce ne sont pas des délires d’allumés et de paranos qui déclenchent les totalitarismes, mais l’hygiènisme, et en demandant des mesures contre cet individu [le conspirationniste, NDLA] , ( qui d’ailleurs n’est certainement qu’une création de votre esprit aussi fertile qu’une malienne naturalisée ) , c’est vous la fachisteuuuuuu .

Prolo de la Lite

 

La tirade de Prolo de la Lite, qui fait de beaux efforts pour s’extraire de sa condition (mais qui doit encore travailler), a été très grossièrement épurée de ses scories intelligentes afin d’en extraire le squelette conspirationniste : Prolo de la Lite connaît bien son dossier, quoiqu’il s’en défendre. Normal : dans son milieu d’extraction, même l’esprit le plus rétif finit par être gagné par la paranoïa du temps, par capillarité. La citation de Bib le Rasta, en revanche, je n’en ai pas la primeur ; elle m’a été rapportée.  J’ignore d’où elle provient exactement mais une chose est sûre : si Bib n’existait pas, nul ne serait besoin de l’inventer. Ce qu’il dit reflète exactement les propos d’un nombre croissant (c’est le cas de le dire) de soralien/éveillés de banlieue (merci A.naar). Et encore Bib est soft ! :) Figurez-vous que je me suis faite prendre à partie deux fois à ce sujet par des taxis parisiens, dont l’un arabe… et avec quelle agressivité, encore ! – Fuckalors ! On ne prend pas le taxi pour se faire bourrer le mou ! Le client est-il roi ouioumerde ?

Je sais qui ils sont, les Crétinus Alpestis Paranolux Conspix, Toutouille pourrait confirmer, j’en ai connu de beaux spécimen. Et parce que j’en ai gros sur la patate,  je leur dédie haineusement ce nouvel article, à mes anciens amis ! … Un article pour des albatros de Baudelaire complètement cuits : aux petits oignons!

 

Bouh !

Bouh !

 

« Oui, je suis d’accord avec vous. Le conspirationnisme est la pathologie intellectuelle de notre époque. Ils sont d’ailleurs de plus  en plus  nombreux. Au boulot, chez des amis, en famille… je crois qu’ils sont là, autour de nous, qu’ils attendent un faux-pas. Quel est est leur but ? Pour qui travaillent-ils ? » – Nico de Montreuil

Exactement, Nico ! C’est là exactement ce que je suis tentée de me demander… « Qui sont-ils ? D’où viennent-ils? La vérité est-elle ailleurs ? [Générique d’X-Files : ON] » – Réaction paranoïaque inversée, si l’on peut dire. :)

De toute façon la peur en elle-même – la peur des autres, leurs obsessions morbides, s’entend – effraie. Il est difficile de garder la tête froide et de ne pas s’énerver, je vous le dis sereinement, lorsque, surréagissant à une critique du libéralisme de pur bon sens – par exemple  : « La haute finance méprise les nations et leurs lois, don’t you think so ? » – , vos amis d’hier glissent spontanément sous vos yeux ébahis, et sans que vous ne puissiez rien faire pour les retenir, communautairement et sans retour, – glissent savonneusement, j’ai envie de dire, vers des considérations de nature proprement délirante, du type : « Nous sommes tous épiés ; ils nous surveillent et ils nous le montrent… Regardez la récurrence des signes franc-massons dans la Science-Fi hollywodienne ! A la tête du nouvel ordre mondial, des dynasties reptiliennes gouvernent le monde depuis toujours.. etc.  »

Je trouve consolation, une fois de plus, dans mon précieux petit recueil d’extraits de l’Histoire de France de Michelet à la lecture de ce passage :

« L’Histoire n’est pas faite seulement d’actions, elle n’est pas seulement épopée. Elle est aussi lourde, comme une femme enceinte est lourde de son enfant, de tous les rêves, de tous les cauchemards qui constituent la vie profonde d’un peuple. Michelet fut sans doute le premier à mettre en évidence le rôle fondamental que joua à travers les siècles l’onirisme confus qui bien souvent inspira la marche du temps. Jérôme Carcopino dit de César qu’il ne fit que traduire le songe profond du peuple romain en l’emmenant à la conquête du monde jusqu’alors connu. C’est là un thème familier à Michelet pour qui la causalité de l’Histoire est surtout une causalité de l’insconscient. Là le peuple devient être humain, et comme l’être il vit alternativement de lumière consciente et de ténèbres. La France emportée par la révolution va enfouir cette révolution jusque dans son inconscient. Ainsi se mit-elle après le 14 juillet à rêver » –Claude Mettra

 

Life is a video Game

 

Au final je crois que ce qui m’effraie le plus dans l’imaginaire des conspirationnistes, c’est qu’il n’a plus rien qui a trait à l’inconscient collectif Français. Ce sont de pauvres consommateurs du soft-power américain acculturés… Ils nient l’Histoire! Ils nient le libre arbitre, ils nient nos héros. Ils nient l’humanité, le hasard, – la Chance, alliée de l’intrépidité qui est capable de la saisir, intrépidité en laquelle était pourtant naguère réputée exceller le peuple Franc ! -, qui gouverne si souvent seul les grandes révolutions de l’humanité, cf : La Théorie du Cygne Noir.

C’est le jour où un conspi m’a affirmé, – éclat de bêtise nue – que Napoléon lui-même n’avait pas pu se faire seul, avec la grâce de Dieu et celle de la fata Fatum – la fée hasard -, que j’ai vu rouge ! Dans le délire plébéien, débordant de ressentiment nietzschéen, de cet infi(r)me incapable de s’expliquer à lui-même le réel décevant de sa propre destiné non-héroïque, Napoléon, à l’image de tous les autres Seigneurs, Césars, Empereurs et Princes avant lui, ne pouvait devoir sa formidable ascension qu’à je ne sais quelle protection de puissances supérieures obscures et tentaculaires, ou à certains liens de sang secrets… La théorie conspirationniste emportait volontiers après Napoléon, pourvu qu’on la questionne, Clovis et Charles de Gaulle, dans son maelström de connerie nivelante… Bref, ce conspi m’a donné un avant-goût de jusqu’où pouvait descendre l’homme moderne désenchanté dans la bassesse, pour tuer la possibilité même de l’héroïsme, au lieu de se prendre le cul à poignée et d’admettre une quelconque responsabilité dans ses propres échecs.

J’ai vu, ce jour-là, jusqu’où l’homme jaloux et convaincu de son impuissance par sa propre mollesse, pouvait refuser d’utiliser ses mains, par peur de les ouvrir et ainsi de donner sa chance à la chance qui était enfermée dedans.

 

 

Des jeux vidéos ? Du rap ? Manifestement la conspiracy ce ne sont pas seulement des oeuvres nerdéennes isolées de salut public, ça fait vendre, aussi.

Publicités

22 réflexions sur “Folie Collective, ep.02

  1. Madame , je m’insuge ! Je m’indigne même , moi aussi !
    Je joue le Francois Pignon pour vous donner du grain à moudre , et voilà que je deviens derechef l’archétype du conspirationniste de base qui tente de s’extraire de la fange dans laquelle il croupie !
    Couvrez de boue le pauvre hère qui passe , en amazone sur votre fier destrier , si vous le souhaitez , fouettez-moi , mais des « scories intelligentes » , ah non , c’est un peu fort , madame ! Quelle tentative de manipulation grossière , comme dirait Bayrou !
    Et quel ego surdimentionné ! Vous ne rapportez que les passages eux-même rapportés de mon post eux-même rapportés d’une citation elle-même rapportée d’une tierce personne ! C’est pire que le coran ! Et à la fin , vous gardez quand-même un modeste compliment à votre égard !
    Et si mon pseudo était « momodu9-3 » , « Jacobdeneuiily » ou « aristodéclassé » , vous en auriez conclu quoi ?!?
    Le délire conspiratonniste séduit peut-être dans le prolétariat étudiant , les jeunes de banlieues , les lycéens attardés , mais croyez-vous qu’il a prise chez les menuisiers de Dordogne , les paysans du Loiret ou les facteurs Alsaciens ?
    Me faire passer , moi , pour un paranoiaque de la paranoia , quel affront !
    Si votre sillion para-mamaire faisait défault , ceci ce serait reglé à la joute sur la Lice , au Fleuret sur la place de Bergerac , votre Altesse !!!

  2. Ecoutez Prolo, vous venez d’Ilys, c’est que vous êtes habitué à l’injustice et que vous l’aimez, non ?

     » Vous ne rapportez que les passages eux-même rapportés de mon post eux-même rapportés d’une citation elle-même rapportée d’une tierce personne !  »

    Qui est cette tierce personne ? Si ce n’est toi, c’est donc ton frère, ou bien quelqu’un des tiens… Car vous ne m’épargnez guère,
    Vous, vos bergers, et vos chiens.
    On me l’a dit : il faut que je me venge.
    Là-dessus, au fond des forêts
    Le Loup l’emporte, et puis le mange,
    Sans autre forme de procès.

    :)

    • C’est pas celle-là où la tortue cours après un corbeau qui avait volé un fromage à une fourmi ? Non ?
      C’est marrant que vous me dites cela , quand j’était minot , ma génitrice m’avait offert un C.D. des Fables de La Fontaine , et précisément à la fin du loup et l’agneau , le loup riait d’un rire démoniaquo-machiavélique réellement effrayant , pas vraiment conseillé aux enfants , et j’ai vraiment entendu ce rire à la place de votre smiley …

  3. Rayponce – Experte en sociétés secrètes – aux pays des merveilles du magicien d’Oz, j’ai l’impression que c’est pas mal non plus comme histoire. :p

    Personnellement je ne me permets pas de poser d’aussi violents jugements sur des propos, quand ils sortent du domaine de l’informatique ou du jardinage d’intérieur ! Mais quel est ce monde où l’on ne respecte même plus les fous, coloristes du quotidien !? :o

    Et l’Histoire, avec un grand hash ! Tel le diamant insensible au temps et à l’érosion ? Il est une loi universelle et immuable qui veut que la naïveté soit bien plus dangereuse pour l’humanité que la paranoïa.

    « Who controls the past controls the future; who controls the present controls the past »

    En bonus, une petite vidéo pour alimenter tes prochaines bafouilles. :)

    Le biazu !

  4. Respecter les fous ce n’est pas entrer dans leur jeu, bien au contraire.

    Emprunter aux fous leur capacité (handicapante, en ce qui les concerne) à nier toute différence entre fiction et réalité parce que « C’est trop cool », lancer des modes intellectuelles qui encouragent la pensée magique (ou pensée des fous) parmi les populations les plus pauvres, faibles et crédules, exploiter ces modes de pensée comme un facteur de cohésion communautaire ou pour vendre du soft power, et au final « contrôler la marche des choses », comme tu dis, ça par contre ça relève du quasi crime.

    « Il est une loi universelle et immuable qui veut que la naïveté soit bien plus dangereuse pour l’humanité que la paranoïa. »

    Je veux pas gagner un point Godwin, ici, ça serait indécent. Mais, sérieux, tu as vu ça où ? La naïveté a un point commun avec la paranoïa : elle peut être utilisée afin de déchiffrer le monde, en posant les bonnes questions (le naïf demande toujours : « pourquoi? »). En revanche elle a un avantage notable sur la paranoïa : elle n’est pas dogmatique, elle ne prétend jamais avoir raison. Au contraire elle part toujours du point de vue qu’elle ne sait rien, et ça c’est une véritable sagesse.

    « Personnellement je ne me permets pas de poser d’aussi violents jugements »

    Émettre des jugements est le fait des esprits lucides et rationnels. De la même manière, « discriminer » équivaut, par définition, à exercer son esprit critique. Se refuser à juger, par contre, c’est laisser cela à « ceux qui peuvent », c’est se ranger de soi-même dans le troupeau bêlant et laisser le jugement au(x) berger(s).

  5. Même pas le droit à un petit smiley… Il y a du favoritisme !! :(

    Non non, respecter les fous ca commence par parler d’eux avec d’autres termes que ce que tu utilises ! Tes définitions de fiction et réalité ne valent pas un kopeck de plus que celles de n’importe qu’elle fou rencontré au détour d’un feu rouge. :)

    Comment ca elle te plait pas ma loi universelle et immuable ! C’est du toutouille copyright en plus, grrr ! Tu sais il y a aussi un point commun entre une comète et une chaussette trouée, c’est qu’un jour on était tous de la poussière d’étoile (et de la même étoile). Mais pas la peine d’aller jusque là, tu es un point Godwin à toi toute seule ! En chair et en chair ! :)

    Nous n’en sommes pas encore au jugement de l’assassin du Christ, calme tes ardeurs jeune femme du peuple !

  6. « respecter les fous ca commence par parler d’eux avec d’autres termes que ce que tu utilises »

    Quand ils me considéraient comme folle, ils ne m’ont pas épargnée. Aussi je ne les épargne pas non plus (oeil pour oeil, dent pour dent, tu devrais connaître, toi qui es juif), mais moi je ne leur ferai jamais tant de mal qu’ils m’en ont fait. Car ils sont si fous qu’ils ne croiront jamais qu’ils le sont. Alors que moi j’avais acceptée de l’être, – puisque c’était ainsi qu’ils m’aimaient.

  7. Peut-être n’avons nous pas assez médité la superbe photo de Dun Aonghus qui vous sert de bandeau. Il y a un savoir proche et lointain déposé dans ces murs de l’âge de fer. Un savoir perdu.

    Savoir d’un fondamental danger (danger étymologiquement : ce qui nous possède) tout d’abord. De nos jour, le « dernier homme », celui qui ne connaît plus d’autre menace que celle d’une mauvaise digestion appelle cela la « peur » mais en vérité la peur n’y a pas sa part : Il suffit d’être soi-même un conquérant et un agresseur pour savoir qu’il faut se défendre. (Et d’ailleurs, ce dont nos ancêtres avaient peur était bien plus terrible que la guerre ou la mort. Nous n’en n’avons plus idée aujourd’hui. Nous sommes devenu ce dont ils avaient peur.)

    Il y a un donc d’abord un savoir dans ces pierres. Le savoir d’un empire incontournable de la guerre.

    Il y ces chevaux de frise a l’extérieur des remparts disposés sur la pente (c’est une colline douce). Ils sont la preuve qu’il s’agit bien là sinon d’un bâtiment militaire au moins d’un temple fortifié comme le furent plus tard certains monastères. Ces chevaux de frise, ils disent : votre adversaire va utiliser la vitesse pour vous surprendre. Cet élan et cette vitesse, vous devez les briser si vous voulez pouvoir vous défendre. Vous devez tenir votre adversaire à la plus grande distance et l’épuiser continûment avant qu’il ne vous frappe.

    Et puis il y a cet emplacement bien sûr – nous y reviendrons – adossé au vertige. Votre adversaire utilisera s’il le peut une stratégie triangulaire. Il doit, s’il le peut, vous susciter un autre adversaire ou ouvrir une autre ligne de front (L’Islamisme ?) pour disperser vos forces. Il va vous prendre « en traitre ». Admirez comme le choix du site ici, ce dégagement, contraint au contraire votre adversaire à une confrontation directe et exposée. Votre stratégie consiste ici à ne pas lui laisser la possibilité de faire de la stratégie.

    Il y encore ces quatre lignes de défense successives (il faut que vous ayez plusieurs lignes de défense. Vous ne pouvez tout jouer sur un seul coup électoral ou militaire). J’attire votre attention sur la hauteur progressivement augmentée des remparts successifs. Vos remparts extérieurs ne doivent en effet pouvoir servir de surplomb aux remparts intérieurs car vous devez prévoir que vos premières lignes de défense, une fois subjuguées, deviendront exactement les lignes adverses. Et voici : Vous devez vous tenir prêt à frapper vos propres lignes.

    On pourrait dire beaucoup encore, sur la non-symétrie étudiée de l’ensemble, sur l’enclos intermédiaire destiné au bétail, sur le non alignement des portes, etc. Je préfère revenir sur ce le site lui-même. Un ducon sur Wikipédia prétend que le fort d’origine formait un ovale plein. Mais pourquoi – dites-moi – se soucierait-on de clore un cercle quand on peut plus facilement le garder ouvert… sur l’infini ?

    Je veux croire moi plutôt que ce fort fut à dessein et très précisément placé là droit sur ce bord, sur cet extrême. Et ce choix était le meilleur sans aucun doute car, de même que les défenseurs des premiers cercles, s’ils viennent à être submergés, sont perdus n’ayant pas accès aux cercles intérieurs (Les contreforts du rempart ultime furent ajoutés au 19eme siècle. Construits avec des pierres prises au mur lui-même et placés ainsi de façons risible sur le coté extérieur du mur, ils en facilitent l’escalade et en anéantissent la fonction protectrice); de même aucun défenseurs des cercles successifs ne peut – acculé au vide – envisager de fuir jamais la réalité de ce danger immense, de cet empire du danger qui durera aussi longtemps, plus longtemps même que les pierres d’Inishmore.

    PS : votre critique des conspirationnistes est d’une banalité prévisible. On dirait du journalisme. Eh Oui il y a des intérêts convergents. Il y a des stratégies non thématisées d’abord et parfois aussi conçues explicitement. Et des cercles et des clubs. Il y a des coups tordus, des hommes de paille, des mensonges donc des menteurs et des manipulations. Oui les fraises pourries sont au fond de la barquette. Etrange comme la bourgeoisie, elle si retorse, cauteleuse, au cynisme implacable lorsqu’il s’agit de ses petites affaires, se dépouille de toute astuce, de toute méfiance lorsqu’il s’agit d’histoire politique. Voici ce mystère : Tous les 5 ans, le boutiquier qui passe ses billets de 5 euros au détecteur confiera en toute confiance son pays, son destin et l’histoire à… un escroc patenté !

    Vous faites la maline ici mais vous ne faites que montrer la lourde naïveté de l’aryen (Céline), la bonne grosse candeur du vaincu éternel. La falaise vous attend.

  8. Très chère,

    Vous avez, par mégarde, laissé choir votre téléphone portable lors de notre dernière réunion du groupe B. à Tunis. Mais, rassurez-vous, je l’ai en ma possession et je vous le remettrai dès notre prochaine réunion à Bruxelles.

    En attendant, je tenais simplement à vous signaler que Nicolas S. vous avait contacté à plusieurs reprises en laissant des messages difficilement compréhensibles tant notre marionnette maitrise décidément fort mal la langue française (après tout qu’importe puisque nous avons décidé de faire disparaître cette langue inutilement complexe lors de notre réunion de New-York l’année dernière) et ce, pour vous quémander ses nouvelles instructions.

    Bonjour chez vous,

    Tadorne

  9. @ Dia :

    « Suivant tantôt les intérêts antisémites des musulmans en adoptant le protocole de sages de Sion comme une autre bible, tantôt ceux des libéraux en chargeant l’Etat laïque, à travers son rejeton sectaire (mais soutien de la première heure), la Franc-maçonnerie, d’une pyramide babylonienne, scandaleuse à souhaits, de vices archaïques et gratuits, ils sont avant tout *consommateurs* de croyances et de combats de tous bords, mais ne font jamais […] l’actualité. »

    « Ils ne croient qu’en l’incroyable, et, dans un élan de dédain romantique et vaniteux, méprisent, vomissent, à titre de « préjugé », le vraisemblable, l’évident, le visible. »

    « Làs, y aurait-il parmi eux de vrais journalistes désintéressés, qu’aussitôt la majorité conspirationniste, celle qui n’est pas allée voir par elle-même, parce qu’elle déteste les journalistes par définition, dirait d’eux qu’ils ont pactisé avec le Diable pour qu’il leur achète une carte de presse. »

    « Mais voilà, de combattants de la Vérité ils ne sont généralement qu’en rêve, de preux chevaliers, ils n’en font que dans leurs jeux vidéos. Leur activité majeure ? Nouer pêle-mêle, sans discrimination, depuis leurs chambres closes et bordéliques d’adolescents attardés, vrais scandales de presse, vraies découvertes scientifiques et rumeurs de latrines, avec croyances barbares. »

    « Donner au vrai, quand il est rare, l’apparence du faux, en l’épinglant, en entomologiste, avec des collections de sornettes, dans des albums de curiosité. »

    CQFD

    A part ça, votre exégèse du bandeau de mon blog est intéressante ; elle exaltante, elle est romantique, justement, (à défaut de souscrire à une démarche à proprement parler archéologique/scientifique – hu hu ^^).

    Le problème c’est votre conclusion :

    « Vous faites la maline ici mais vous ne faites que montrer la lourde naïveté de l’aryen (Céline), la bonne grosse candeur du vaincu éternel. La falaise vous attend. »

    Votre conclusion, elle vous décrédibilise complètement, mon pauvre vieux. L’aryen, un vaincu éternel ! – Oh mais quel gros branlage de bite… – excusez-moi du peu. :D

    Ha ha !

    _____________________________________________

    @ Tas d’Or – Noeud de Bellone : Bien reçu. Rd-vs sur VPN. Nous y serons plus à l’aise pour communiKer.

    A Sharkostik 1er, transmettez le code suivant :

    [ç_’èé41752||||°–_–‘ Eparcyl La Fosse Tranquille 11121222111211112]

    Bien à vous.

    _____________________________________________

    @ PQ d’homodoxies, juste un mot : Ici on n’est pas chez les tolérants, on n’est pas chez les gentils, on n’est pas chez les masos, bref on n’est pas chez mémé.

  10. « L’aryen, un vaincu éternel ! – Oh mais quel gros branlage de bite…  »

    il s’agissait d’une citation de Bagatelles (passim) :

    « ils seront alors tous ensemble les Aryens cocus, d’un cœur vraiment unanime, enfin unanime… Ils se feront massacrer tous ensemble (…)  »

    Mais quoi qu’il en soit vos posts sont trop abstraits. « Conspirationnisme » Qu’est-ce à dire ? Vous vous faites la partie trop belle. Vous devriez plutôt vous coltiner une seule théorie conspirationniste. Tenez prenez cette théorie d’inspiration assurément irano-chaviste selon laquelle il n’y a pas eu d’avion sur le pentagone. C’est mythique ça ! Et bien mouillez-vous. Prenez parti quoi ! Montrez-nous scientifiquement – sans attaque ad hominem, sans argument d’autorité – que la thèse officielle est vraie de vraie. Expliquez-nous pourquoi les dizaines de bandes de vidéos-surveillance ont disparues. Ou bien encore montrez que le bâtiment 7 a été détruit par un feu de poubelles. Notez bien, moi, lâchement je ne prends pas de risque. je reste neutre là dessus. Mais je ne fais pas la psychanalyse de la croyance non plus notez-bien. Je ne m’aviserai pas – maline je suis – d’opposer la **confiance** des imbéciles convaincus de leur siècle , l’acquiescement des libéraux-bobos a toutes les falsifications du spectacle moderne avec la **croyance** de tous les autres, ces losers, qui expriment si maladroitement leur soupçon que peut-être on les berne…

  11. « il s’agissait d’une citation de Bagatelles »

    Et alors ? Justement ! Il n’est pas encore panthéonné, que je sache.

    Le respect des auteurs n’est-il pas un peu comme le respect des vieux : ne consiste-t-il pas à leur parler (à parler d’eux) comme à des vivants et non comme à des embaumés ?

    « Montrez-nous scientifiquement – sans attaque ad hominem, sans argument d’autorité – que la thèse officielle est vraie de vraie. »

    Nanan ! Ce n’est pas à moi de prouver « scientifiquement » (en l’occurence, le mot fait bien rire), qu’aucun avion n’est tombé sur le Pentagone . – D’ailleurs, cela est fort possible, qu’en sais-je ? Et après, j’ai envie de vous dire, qu’est-ce que cela ferait ? Ce qu’on appelle la « Raison d’Etat » implique depuis toujours que certains crimes soient autorisés aux Grands et gardés secrets, on le sait bien. Cet état de fait n’a jamais choqué, que je sache, aucun spectateur de la série Jack Bauer ou des films se passant durant la guerre froide ou faisant intervenir James Bond !

    [De même, l’histoire de celui qui accède au Pouvoir et à l’Argent dans un pur esprit de vengeance et finit par considérer toute pièce d’or gagnée par lui comme de l’or « rédimé »(c-à-d lavé de ses fautes : de l’or entassé aux pieds du Divin) et tout crime perpétré par lui comme un crime voulu par Dieu, ce n’est pas là que l’histoire des juifs imaginée par les compulseurs obsessionnels du machinchose de sages de Sion. C’est tout simplement aussi celle – fictionnelle – du Comte de Monte Cristo. – Héros populaire français, s’il en est! :)]

    Au nom de quoi serait-ce à moi de prouver que le gouvernement américain ne nous cache rien de ce qu’il sait sur les E.T ? – Moi que la cause extraterrestres-o-phobe comme extraterrestre-o-phile non seulement indiffère, mais fait doucement rigoler ?

    Pourquoi devrais-je vous prouver que les Franc-Maçons ne gouvernent pas le monde depuis des chambres obscures où se perpètrent d’atroces crimes et des orgies sans nom ? – Moi à qui il suffit de venir d’une petite ville de province dont la moitié des petits commerçants ayant pignon sur rue sont, de notoriété commune, des Franc-mac, et d’avoir pu constater par moi-même que ces gens ne sont pas pour autant des Lumières : plutôt des « petits-bourgeois-gentihommes » à la Molière, abyssalement médiocres et cons. [- Moi dont le père, figurez-vous, fréquentait là-bas, dans le temps, une sorte de beauf fêtard très populaire, vaguement épicurien mais sans relief, qui fut un jour, d’après ce qu’on m’a dit, à quelques voix d’être élu représentant du Grand Orient de France. Lolol !]

    Non, je n’ai pas à essayer de prouver « scientifiquement » que les Juifs ne sont pas mâtinés du sang reptilien des Elohims qui destinent la race humaine à accéder à un niveau technologique semblable au leur qui lui permettrait (à la race humaine, NDLA), entre autre chose, de conquérir sa galaxie ! – Non, parce que si je m’essayais seulement à émettre un avis supposément documenté à propos des Elohims, eh bien non seulement je passerais pour une bredine, mais il y aurait de forte chances que ça soit mérité. ^^

    Non, je n’ai pas à « prouver » tout ça, comprenez-vous bien ? Car ce serait comme si vous demandiez à un cheminot de vous prouver que prendre le train n’est pas dangereux. Il vous rassurerait d’abord, avec patience : « Pourquoi croyez-vous que cela pourrait être dangereux? C’est absurde! ». Vous lui répondriez certainement qu’il est déjà arrivé que les trains déraillent. Alors il s’exclamerait : « Personne ne vous force à prendre le train. J’ai du travail. Veuillez circuler. »

    Pour autant, ce cheminot ayant clot la conversation brutalement et n’ayant pas souhaité accéder à vos désirs ni s’exprimer davantage, cache-t-il un monstrueux secret ? Non, il me semble : il est juste trop occupé à gagner sa pitance pour se soucier de vos problèmes, il se contente de savoir pertinamment qu’en l’occurence vous ne risquez rien, et cela lui suffit.

    ***

    « Je ne m’aviserai pas – maline je suis – d’opposer [.. etc.] »

    Dia est donc une fille ! Ha ha, tout s’explique !

    Jamais un homme résolument conspirationniste ne serait venu se déclarer tel, jamais il ne serait venu, à cause de ses suspicions, discutailler « attentat au Pentagone » avec moi.

    D’une part, parce que le conspirationniste véritable est par nature radicalement paranoïaque et fier : il est sûr de son fait, autant que mon cheminot de tout à l’heure. Il *sait* pertinamment (le mot croyance n’appartient pas à son langage) qu’il est « dangereux de prendre le train » (pour reprendre ma métaphore) et rien que pour cela, ne prendra jamais la peine de demander son avis à « l’ennemi » (supposé), ni d’aller vérifier par lui-même.

    Le conspi SAIT qu’il est dangereux de posséder une IP sur le net, il SAIT qu’il est dangereux de manger ce que l’on vend dans le commerce, il SAIT que les avions dans le ciel qui laissent des trainées blanches bombardent de chimie l’espèce humaine afin de la corrompre. Mais il n’en parlera pas à l’incrédule : on l’enfermerait alors dans un H.P, – non pas bien sûr parce qu’il est fou, mais pour le décrédibiliser et le faire taire ! :D

    Les filles, en revanche, – comme Dia ! – ont génétiquement moins d’appétance spontanée pour les résonnements paranoïaques. Leur défaut est inverse : elles n’aiment pas tant avoir la primeur et l’excusivité d’un point de vue, elles n’aiment pas tant être des âmes puissamment différentes et « originales », qu’elles aiment « être dans le vent », « n’être pas seules », enfin suivre… – Cela est lié au fait qu’elles sont les garantes de la préservation de l’espèce, elles ont un instinct de survie, donc un instinct grégaire, plus développé.

    Une fille n’adoptera que rarement une folie qui ne soit une folie collective : car avant de croire une chose, elle se sera toujours assurée, comme est en train de faire Dia, auprès d’autrui, qu’elle n’est pas complètement isolée ni ridicule dans son délire. Toujours son argumentaire, surtout lorsqu’elle sera prise à la gorge, sera largement emprunté à autrui (afin de faire porter à cet autrui, bien sûr, tout ou partie du poids de son humiliation d’être incomprise). Une fois défaite et mise à nu, sa dernière justification sera généralement : « Mais nous sommes nombreux, je ne suis pas seule ! ». …Comme Dia lorsqu’elle émet un raisonnement largement tenu chez ses amis, mais qui ne tient apparemment pas debout chez Millie – un raisonnement qu’elle ressent confusément comme incapable de se défendre comme un grand, par lui-même – n’emploie pas le « je », mais le nous collectif :

    « Expliquez-nous pourquoi les dizaines de bandes de vidéos-surveillance ont disparues. » (citation dans le texte)

    ***

    Ne vous formalisez pas, Dia, – si seulement c’est possible -, de ce ton cavalier que j’emploie avec vous. S’il me semble si bien vous connaître, comprenez bien que c’est parce j’ai été autrefois comme cette pauvre Marion Cottilard en train de se ridiculiser aux USA pour exprimer tout haut ce que ses amis/boyfriends ne prennent jamais (curieusement ^^) le risque d’exprimer hors de leur intimité… c’est-à-dire que j’ai été comme vous.

  12. Oulala, mais je ne suis pas juif à ce point ! :D

    Nan mais sinon, c’est bien mignon tout ca, mais à part focus sur la conspi en tant que maladie/dégénérescence, pourquoi n’essaierais-tu pas de contre-argumenter leurs théories ? Eux, ils ont des arguments (apparemment) en se sentent dans la vérité comme jamais ca ne leur était arrivé auparavant… …ce n’est pas possible de les guérir juste en leur disant qu’ils sont fous. :(

    (oui bien sûr, tu n’es la pour guérir personne, gnagnagna, juste cracher un peu de venin pitêtre ?)

  13. Quand sera l’An Mille venant après l’An Mille
    Un ordre noir et secret aura surgi
    Sa loi sera de haine et son arme de poison
    Il voudra toujours plus d’or et étendra son règne sur toute la Terre
    Ses servants seront liés entre eux par un baiser de sang

    Les hommes justes et les faibles subiront sa règle
    Les puissants se mettront à son service
    La seule loi sera celle qu’il dictera dans l’ombre
    Il vendra le poison jusque dans les églises
    Et le monde marchera avec ce scorpion sous son talon

    Saint Jean de Jérusalem, Livre de l’Apocalypse

  14. Mais voui, John, je vous ai vu, et je vous viens… M’enfin c’est pas facile non plus pour moi – je veux dire, physiquement – de traiter tous les sujets à la fois, dans les com’s et dans les articles… Vous ne préférez pas avoir votre propre moment de gloire (humour mode : on), comme Porlo de la Lite, plutôt que je vous bâcle une petite réponse dans les commentaires qui sera vite ensevelie sous la masse, dans les archives ? J’écrirai un article rien que pour vous répondre, quand je trouverai la disponibilité mentale nécessaire… et le temps. ^^

    Signé : Millie qui n’est pas Vishnou ^^

  15. Ne vous donnez pas cette peine, mon Enfant ! Confidence pour confidence, et au risque de vous décevoir profondément : je ne suis qu’un pseudo curé… Quoi qu’il en soit, merci tout plein d’avoir échangé quelques mots avec moi, voici qu’un de mes objectifs avant 2012 est atteint. Bien à vous.

  16. Pingback: THe FULL DoSSier ConspiCONplottisme is OnLine (youpi!) : « CAER

  17. Je sais que vous n’êtes pas curé, bon sang ! Ne me prenez pas « que » pour une truffe. Juste, j’ai vraiment un truc important (à mes yeux) à dire au sujet de l’Apocalypse selon Saint Jean… Pardon mais là vous mettez le doigt sur un sujet plutôt chaud-bouillant ; il me semble que je ne peux pas me permettre de le traiter à la va-vite.

    Donc je vous reviendrai ; que vous soyez là pour me lire ou non. ^^

Les commentaires sont fermés.