Le vert : la couleur de l’espoir

 

En trois feuilles, la Sainte Trinité

L’Irlande verte est un champ de trèfles (shamrock en anglais, samrog, seamair bhàn ou bhui en gaélique). D’une plante banale à trois folioles et fleurs blanches, flottant sur une tige fragile, Patrick en fait son arme de conversion. Une devise en langue gaélique : Triru I n’Aon (trois en un), lui donne la base de ses prêches. À Cashel, en province du Munster, il se lance dans un discours fougueux déclinant à l’infini l’interprétation de la triplicité celtique. Sa botte secrète tient seulement dans un modeste bouquet de Trifolium fraîchement cueillis au milieu des luzernes. Détachant chacune des trois branches devant une foule de catéchumènes extatiques, il se lance : « Voici le père, le fils et le Saint-Esprit ». De ce jour, à côté de la harpe et des lyres, le trèfle devient l’emblème de l’Irlande. Et Patrick gagne son saint pari. Depuis lors et jusqu’aux temps modernes.

Publicités