Pour vous lecteurs,

Pour vous, lecteurs, ma main bourgeonne de doigts.

Et vous déplaire est mon orgueil,

Et vos louanges mon cercueil,

Et je sais ce que je vous dois.

Comme disait Céline (je le cite de mémoire), les gens, c’est quand ils commencent à vous apprécier que vous n’êtes plus à l’abri de rien. A bon entendeur.

Publicités

4 réflexions sur “Pour vous lecteurs,

  1. Merci, ça fait toujours plaisir.

    « Pour vous, lecteurs, ma main bourgeonne de doigts.

    Et vous déplaire est mon orgueil,

    Et vos louanges mon cercueil,

    Et je sais ce que je vous dois. »

    Tient vous feriez une très bonne rappeuse avec ce genre de paroles et avec un bon flow…

Les commentaires sont fermés.