Sarkozy était un philosophe… :/

« Connais-toi toi-même, je n’ai jamais rien entendu de plus con. » (Nicolas Sarkozy)

Je ne savais pas que Sarkozy était philosophe. Son assertion est très fine, en vérité, puisqu’elle le légitime « philosophiquement » à être tout ce qu’il est déjà.

De plus, il n’y a rien d’absurde ni même d’irrationnel à prétendre tourner le dos au « Connais-toi toi-même », puisque personne, que je sache, ne fut jamais en mesure de « prouver » (scientifiquement parlant) l’existence a-priori du « moi » (au même titre que celle de l’âme). – Il n’y a qu’à lire l’excellente charge d’Onfray contre Freud pour se rendre compte qu’en la matière, il n’existe aucune certitude. L’existence posée de la « personnalité » chez l’homme, conçue comme fixe et irréductible, est encore un mythe : elle reste à démontrer. – A noter d’ailleurs que la quête effrénée de leur identité-propre (a.k.a, d’une éventuelle définition « supérieure », métaphysique, d’eux-mêmes) mène systématiquement les individus à une aporie logique, quand ce n’est pas à un épisode de dépersonnalisation. [Pour s’en convaincre, consulter la biographie de Blaise Pascal – ou comment le mathématicien auvergnat, de retour de sa grande « mise en abîme » personnelle, s’avisa que s’il ne postulait pas l’existence de Dieu a-priori, alors plus rien au monde n’aurait jamais de sens, et lui-même devrait renoncer à penser.]

Publicités

Une réflexion sur “Sarkozy était un philosophe… :/

  1. Schopenhauer 2400 après qui redécouvre l’enseignement de l’Illuminé :)

    L’Impermanence de toute chose
    Pourquoi épargnerait-elle un « moi » immuable ?
    Ne régnerait plus que le non-moi, Atman ?
    Non plus !
    Il faut regarder au delà du Moi et du non-Moi, et dépasser le non-non-Moi…

Les commentaires sont fermés.