Hauts standards

Je ne me bats pas que pour moi en réalité, non… Mais c’est tellement plus confortable d’attribuer toutes mes actions à une boursoufflure de mon égo !

En réalité, j’ai un égo qui est réellement, et de beaucoup, moins fort que la moyenne. Ca c’est ma vérité sur le plan psychologique. J’ai un égo pas costaud, qui manque à tout moment de s’abandonner lui-même au profit d’autre chose. La plus grande conquête de ma vie a été d’apprendre un tant soit peu à me défendre. Enfant et adolescente, non seulement je ne connaissais pas la rancœur, ni même la colère lorsqu’on me faisait du mal, mais je n’avais ni réflexe de défense verbal, ni intellectuel, ni physique. Je ne rattrapais pas un seul ballon en sport. Je les prenais tous dans la gueule.

Vous comme les autres, vous ne savez pas tout ça. Vous croyez que je me bats pour ma peau. Mais non. Toujours pas. Je me bats pour défendre les raisons qui font que je suis toujours en vie. Ce qui est très différent. Car de cette façon je me conçois comme une Vestale à qui a été confiée une flamme, une flamme dont il ne faut pas qu’elle s’éteigne.

C’est cela précisément vivre selon de hauts standards, et pas uniquement pour sauver son cul.

Publicités

6 réflexions sur “Hauts standards

  1. >Personne n’en doute

    je pourrais abonder dans le sens de ce mouloud, pousser le vice jusqu’à vous qualifier de casse-cou téméraire, mais avouons-le tout à trac : la perspective d’à nouveau me faire ridiculiser par le bichon de service m’incite à la plus grande prudence ^^ puissiez-vous pardonner mes faiblesses…

  2. Le courage de quoi ? Virer les contradicteurs sur Facebook ! Pouha quel courage ! :)

    C’est bien tu découvres la vie tu te rends compte que tu as deux mains et qu’avec tu peux rattraper les ballons au lieu de te les prendre en pleine poire !!

    Quelle avancée !! Et cela donc rend légitime ton complexe de supériorité qui peut enfin s’exprimer et enfin faire profiter le monde de toutes tes frustrations accumulées depuis l’enfance…

    En fait une fois passé l’attrait d’une prose stylée, et un ton un peu vindicatif, effectivement c’est très creux.

    La seule chose que tu défends corps et âme c’est ta suffisance.

Les commentaires sont fermés.