Eloge de la folie

« Si le fou persévérait dans sa folie, il rencontrerait la sagesse. » (Le Mariage du Ciel et de l’Enfer, William Blake.)

 

Deux liens vers mes activités journalières d’écriture sur le web :

http://ilikeyourstyle.net/2012/07/16/le-plus-grand-acteur-francais/#comment-23511

http://orgul.wordpress.com/2012/07/11/ode-a-bollocks-le-trop-gentil/#comment-278

« Il est dans la bassesse des choses une certitude apaisante, c’est qu’elle exige leur conclusion. Les beaux enfants de la terre n’ont pas mille façons d’expier leurs crimes. Un grand archange, toujours, se tient à la porte des limbes. Ne craignons rien, il parlera. Il parlera, et quel que soit son visage, si terrible soit-il, la Justice est toujours bonne à prendre.« 

_Un contact

« Pourquoi être puni pour ses péchés, puisque tous, même les plus charmants, portent leur punition en eux-mêmes. »

_Paul Morand, Journal inutile

« D’ailleurs, même cela, fallait-il vous le dire ? Comme si mon visage et mon air, suivant le dicton, ne révélaient pas assez qui je suis ! Ou si un simple regard de moi – c’est le miroir de l’âme le moins menteur -, ne suffisait pas à tirer d’erreur aussitôt quiconque se mettrait en tête que je suis Minerve ou Solon ! Chez moi, le fard est exclu. Il n’y a pas côté face un sentiment que je simule, et côté pile un autre que je retiens dans mon cœur. Je suis en tout lieu parfaitement semblable à moi-même, tant et si bien qu’il est impossible de me dissimuler, même pour ceux qui se targuent le plus du titre et du rôle de sage, et qui vont déambulant comme des singes sous la pourpre et des ânes sous une peau de lion.Tout leur art du faux-semblant n’empêche pas qu’ici ou là une oreille pointe et trahisse Midas. Ah, les ingrats ! Ces individus sont mes sectateurs les plus fidèles, mais ils ont tellement honte de mon nom en public qu’ils le lancent à l’occasion comme une injure de taille à l’adresse des autres. Or donc ces fous au superlatif, qui veulent passer pour des sages, pour des Thalès, n’est-ce pas à bon droit que nous les appellerons des « morosophes », des « sages-fous » ? »

_Erasme, éloge de la Folie

 

Publicités