Des liens – (des aliénés)

A visiter d’urgence (si ce n’est pas déjà fait) :

http://fathermackenzie.wordpress.com/

Ca c’est un styliste ou je ne m’y connais pas.

————————————–

Je viens, une fois de plus, de lire un article d’Eisangélie qui m’a choquée. Comment fait-il pour fréquenter autant de débiles ? Est-ce qu’à force de vivre isolée de tout, sur un nuage, entre un ange gardien et un amour joufflu, j’en viendrais à me figurer que « les gens » sont meilleurs qu’ils ne sont, ou bien c’est lui qui force le trait ?

Plutôt qu’avoir à supporter une compagnie pareille, à sa place je dirais une bonne fois pour toutes leurs quatre vérités à ce ramassis de blaireaux, et je me botterais le cul pour changer de vie. Coûte que coûte. P***, mieux vaut encore, je ne sais pas, pratiquer le commerce des armes au Harar, escroquer des bobos en leur vendant de la bonne conscience écologique&solidaire à prix d’or, faire des animations pour les enfants dans des bibliothèques déguisé en hippie… Bref’ se moquer du monde en vivant sa vie sous le masque protecteur de quelqu’un qu’on n’est pas, que de se rendre consciencieusement tous les samedis soir dans les mêmes lieux malodorants, bruyants et vulgaires, pour se faire désenchanter par la même éternelle pauvre société post-bourgeoise – de jeunes moutons bêlants, tristes et falots, tout-à-fait dénués de cœur comme d’imagination. Je ne vois pas ce que cela lui apporte (à part des aigreurs d’estomac) de mariner dans son jus comme un cornichon avec la lie de l’humanité qu’il exècre ! [Cf : mon article « Je m’en vais. »]

http://amoyquechault.over-blog.com/famille

Des parisiens, des parisiens… je t’en foutrais moi des « parisiens »… Rien que des cas-sociaux, voilà ce que c’est que ces gens !

————————————–

Au sujet de la passion, de la condition féminine et de la famille (toujours), mes dernières interventions web :

http://ilikeyourstyle.net/2013/06/19/de-la-part-dun-gros-batard/comment-page-1/#comment-25951

http://ilikeyourstyle.net/2013/06/19/de-la-part-dun-gros-batard/comment-page-1/#comment-25993

http://ilikeyourstyle.net/2013/06/19/de-la-part-dun-gros-batard/comment-page-1/#comment-26011

http://ilikeyourstyle.net/2013/06/19/de-la-part-dun-gros-batard/comment-page-1/#comment-26012

http://ilikeyourstyle.net/2013/06/19/de-la-part-dun-gros-batard/comment-page-1/#comment-26013

http://ilikeyourstyle.net/2013/06/19/de-la-part-dun-gros-batard/comment-page-1/#comment-26026

http://ilikeyourstyle.net/2013/06/19/de-la-part-dun-gros-batard/comment-page-1/#comment-26027

————————————–

Du côté de chez Georges de la Fuly, mon vieux ça ne rigole plus… On fait dans la dentelle, on lyricise, on s’exalte… Le type a décidé de nous jouer la partition du Marquis de Carabas, plus question de se moucher dans la nappe, on enlève les coudes de la table et surtout on utilise la cuiller à poisson.

Y’a du niveau, quoi. <3

http://george-s-fuly.blogspot.fr/2013/07/cortege.html

http://george-s-fuly.blogspot.fr/2013/07/la-courgette-et-le-danseur.html

http://george-s-fuly.blogspot.fr/2013/07/encore-un-drame-de-lexclusion.html

Là j’adore. Dans ce dernier article Georges de la Fuly me fait vraiment plaisir… Il ose s’attaquer (hélas pas encore assez à mon goût) à quelqu’un qui à mon avis le mérite (hélas depuis peut-être un peu trop longtemps – quoi, vous me dites que ma cible est déjà rance ?).
Je ne parle pas de Jean-Sol Partre.

————————————–

Kitschophobe, et ça c’est beau. *Jingle*

Publicités

21 réflexions sur “Des liens – (des aliénés)

  1. Bravo Maîtresse!

    Mais… perdre votre temps à non seulement aller lire ces gens, mais en plus prendre celui de leur consacrer un article, n’est-ce pas être aussi conne qu’eux, quelque part?

  2. Vous ne trouvez pas ça bizarre ? A moy que chault qui fait l’éloge de la famille, alors qu’il n’est pas marié et n’a pas d’enfants. Encore un homme à paradoxe.

    Entre l’art et la famille, il faut faire un choix. Difficile de conjuguer les deux plans. Je ne crois pas que Verlaine, pour ne prendre que cet exemple, ait été très heureux dans sa vie de famille. Du reste il a écrit de très beaux poèmes et c’est ça qui compte.

    • « Vous ne trouvez pas ça bizarre ? A moy que chault qui fait l’éloge de la famille, alors qu’il n’est pas marié et n’a pas d’enfants. Encore un homme à paradoxe. »

      Bah non. Je vois pas en quoi c’est bizarre. Pas facile de trouver la personne avec qui fonder une famille quand on est exigeant.
      Car c’est son cas, non ?

      « Difficile de conjuguer les deux plans. Je ne crois pas que Verlaine, pour ne prendre que cet exemple, ait été très heureux dans sa vie de famille. »

      Nan mais faut arrêter aussi avec ce vieil archétype du poaîte maudit. Le maître-étalon du littérâteur mangeur de pavot qui baise les putes syphilitiques et dort sous-les-ponts-de-Paris, a fait long-feu. Ce n’est pas parce que dans l’histoire occidentale récente (et moins récente) peu d’écrivains ont effectivement réussi à conjuguer leur vie d’artiste et leur vie de famille, qu’on doit forcément renoncer à l’espoir d’y parvenir un jour. [Quoiqu’il y ait des exception. Voyez Hugo, mon idole, mon modèle (…euh…. enfin je me comprends) : en voilà un qui ne vivait pas comme une demi-portion ! – Car ils vivent en demi-portion, ceux qui portent une grosse tête trop pleine sur un corps méprisé aux jouissances méprisables. – Epoux aimé, père aimant, amant multiple et néanmoins attentionné, compagnon de chambrée de ses femmes de chambre, cela ne l’a pas empêché de bâtir une œuvre titanesque et de pratiquer assidûment la marche à pied. ^^] Voilà un challenge à relever à mon avis.

      La Bohême, ses lilas, ses poètes, ses châteaux rococo, ses célébrités locales (https://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Hitler).

      « Hitler est enfant de Bohème, qui n’a jamais jamais connu de lois ! ♪ » – Vous connaissez la chanson ?

      • D’après le tableau qu’il fait de lui, avant d’être exigeant, Eisangélie semble avant tout être un grand pochetron. Un pochetron attachant et talentueux, mais avant tout un pochetron. Aucune femme un tant soit peu sérieuse et sensée ne ferait d’un tel homme le père de ses enfants! Peu importe qu’il parle joliment de la famille ou pas… Qu’il en parle bien, qu’il en parle mal, ce sera visiblement toujours entre deux cuites!
        On pourrait le prendre pour pote de comptoir, correspondant ou pourquoi pas comme amant mais bon, franchement, même lui ce sauverait en courant si une femme venait à lui parler « famille »: il saurait qu’il a à faire à une cinglée!! :P

      • Boarf’. S’il a un travail stable et qu’il n’est pas violent, ça en fait encore un type supérieur à la moyenne… Et puis peut-être y’aurait-il moyen qu’une femme attentionnée et serviable lui fasse passer un peu le goût de la bibine. Je ne sais pas moi, je ne demande qu’à ce que le monde devienne /a better place to be/… lolol

        Perso je pense qu’il en rajoute un peu quant à son alcoolisme. On dirait un ado qui se la raconte : « moi je suis trop destoy tuwoi… jsuis en pleine descente aux enfers tuvooi… » Pour attirer l’attention.

        Je lui présenterais bien quelques « vrais », des bretons, des polonais – savoir s’il tient la distance.

  3. Je ne suis pas une dominatrix – ce n’est absolument pas dans mon tempérament que de dire aux gens ce qu’ils doivent faire ; je déteste faire ça, je préfère les observer se tromper – et vous ne m’êtes certainement pas soumis ! J’espère que mes lecteurs (s’il m’en reste un ou deux autres que vous) comprennent que vous ne me laissez pas le choix d’accepter ou non de jouer avec vous à vos petits jeux, car de toutes les manières, et quoi queje décide, sous une identité ou une autre, vous me filez le train !

Les commentaires sont fermés.