Non mais à lire, quoi !

.

.

La chair est réactionnaire

Par Maximilien Friche

.

Dans ce monde d’après la dérégulation sexuelle, les plus incarnés resteront les réactionnaires, ceux qui acceptent de continuer à être ce terrain où s’affrontent le bien et le mal. Réécoutons le titre « Voyou » de Fauve ≠

.

 .

Voilà ! C’est exactement ça.

Ah ! je suis quand même bien-contente que quelqu’un d’autre l’écrive à ma place.

Les évidences qui nous crèvent tout-personnellement les yeux, sont bien souvent les plus difficiles à démontrer soi-même.

Mais si, bien sûr, que les évidences ont besoin d’être démontrées…

Publicités

Une réflexion sur “Non mais à lire, quoi !

  1. Rendu visite à son blog. Une saine et généreuse nature, n’est-ce pas ?

    Mais pourquoi se frappe-t-il ainsi terriblement la poitrine, en radotant ses professions de foi, ce pauvre gentil petit Maximillien ? – Moi je sais… ♪

    C’est parce qu’il faut que celui qui le charge de perdre son temps de cerveau disponible en critiques d’art comptantpourrien, puisse comprendre ce qu’il écrit.

    Or, avec ce gars-là, croyez-moi sur parole, les sensibilités délicates n’ont qu’à bien se tenir, il faut avoir la main lourde sur le sel, le poivre, le ketchup et le beurre de cacahuette. La sainteté oui, mais en cinémascope & technicolor sinon rien. Mariage du Ciel et de l’Enfer à Las Vegas ! Angels vs devil sur le tatami of Armageddon. Evangile selon St Luc Besson des métaprophètes. Ha ha ha !

    Such a pity… isn’t it ?

Les commentaires sont fermés.