Communiqué de Raiponce

Mes chers petits,

Je sais via mon tableau de stats que vous êtes assez nombreux désormais à attendre de nouvelles publications de ma part. Je n’oublie pas non plus certains blogueurs pour lesquels ma veille discrète, indéboulonnable, en ces lieux en apparence désolés et déserts, représente une sorte de présence rassurante, de réconfort apaisant. Hélas, le temps passe et il me faut, comme je le disais déjà il y a quelques temps, mûrir un peu. Ma récente maladie (une grippe carabinée qui m’a complètement coupé les pattes, chose dont je n’ai pas l’habitude, moi qui, depuis que je suis adulte, ne suis pour ainsi dire jamais malade) m’a permis d’accomplir quelque chose dont ma volonté seule autrefois aurait été bien incapable : j’ai pu complètement couper les liens qui jusque-là me retenaient aliénée mentalement au web. Je veux profiter de cette nouvelle liberté pour tenter de faire quelque chose en grand. Lire Balzac d’abord, pour consolider mes bases, puis de l’Héroic Fantasy dans un second temps, et enfin me mettre à la rédaction de quelque ouvrage susceptible d’être publié. C’a toujours été mon but, il ne faut donc pas, si je ne veux pas perdre pieds sur la corde où mon psychisme tient en équilibre, que je l’abandonne : apprendre à écrire dans un premier temps, me forger un vrai talent, enraciné dans mes maîtres, et puis aller au-devant de la Fortune pour lui proposer ma contribution au grand schmilblick général. Voilà.

Si vous voulez me faire plaisir, mes chers petits, et si vous ne savez pas quoi faire de beau de votre peau, je vous enjoins chaleureusement à m’imiter. Si je n’arrive à rien par moi-même, je pourrai toujours me dire à la fin des fins que j’aurai eu l’honneur de faire naître la Vocation chez d’autres êtres, meilleurs et plus forts que moi.

Bien à vous tous,

Pour l’Honneur, pour la Patrie et pour la branlaison du cerveau,

Rayponce_Mimi

Publicités