Deux petits contes girardiens

.

La première partie du premier conte, qui s’intitule L’HOMME LE PLUS DOUX, se trouve dans mes archives : https://raiponces.wordpress.com/2013/06/26/lhomme-le-plus-doux-_-fable/

C’était l’un de mes (nombreux) vieux projets inachevés… j’ai l’intention d’écrire la suite sous peu.

Tous les éléments sont déjà en place dans ma tête, je dois seulement trouver le temps pour mettre la chose en forme.

***

Le second conte est à la mode des contes traditionnels de Bretagne. Il se passe sur une île, s’intitule LES DEUX SAINTES, et raconte comment deux coquines (l’une fille de notable, l’autre fille de sorcière), à force de vice et de coquinerie, sont venues à bout de la patience du Diable qui maraudait sur la lande.

Il n’est pas encore écrit.

***

Ces deux charmantes histoires « façon tradi » devraient apparaître ci-dessous dans les jours qui viennent.

A vous les studios.

Publicités